Lydia Lunch et cinéma

BIOGRAPHIE ICI SUR HORS-CIRCUITS

J’apprécie particulièrement la discographie de Lydia Lunch. A titre d’exemples :

Ses débuts au sein du groupe Teenage Jesus and the jerks :

Gloomy sunday de Queen of Siam :

Los banditos de Queen of Siam :

Elle fait aussi de superbes collaborations,  avec par exemple Sonic Youth, l’excellent Nick Cave ou encore Rowland S. Howard :

Lydia Lunch est toujours active, ci dessous l’excellent morceau I love how you… de Smoke in the shadows (2004) :

 

L’occasion dans le cadre du blog de poster des films, -ou plutôt des extraits disponibles (car les films sont difficiles à trouver y compris sur la toile) – où intervient Lydia Lunch. Elle est surtout actrice dans des films underground ( à compléter en allant voir sur le blog Richard Kern, du « cinéma de la transgression »), parfois elle co-réalise ou scénarise :

Beth B. ET Scott B. – Black box – 1978 – 20 mn – EXTRAIT :

« The Black Box exposait les tribulations d’un minet blond cueilli au saut du lit de sa petite amie par un gang de terroristes d’obédience inconnue. Après avoir été battu, insulté et pendu la tête en bas par la puissante et glapissante Lydia Lunch , il était soumis à la torture de la « boîte noire », telles que la décrivent les dossiers d’Amnesty International : une cellule où l’on expose la victime à des stimuli sensoriels (lumière, température, son) violemment opposés. Par un jeu de caméra subjective, le public prenait la place du blondin « dans la boîte » et subissait dans le noir un crescendo exacerbé de rock électronique et de lumière violente. »
(Bérénice Reynaud, Cahiers du cinéma n°340, octobre 1982

 

Beth B. et Scott B. – Vortex – 1981 – 90 mn – EXTRAIT (très rapide malheureusement) :

Tourné en 16mm avec un budget minuscule (70,000 $), ce film était une tentative d’apporter des éléments du film noir au film indépendant. Lydia Lunch y joue le rôle d’une détective.

 

Une vidéo dont je n’ai pas trouvé l’origine – 1982 (extraite d’un film de Nick Zedd par exemple ? ) – C’est en tout cas proche du spoken word, dans lequel elle va beaucoup donné par la suite : 

 

Babeth van Loo (Pays-Bas) – Kiss Napoleon goodbye – 1990 – 36 mn – EXTRAIT (avec aussi Henry Rollins):

L’histoire de Hedda, une pianiste enceinte (Lydia Lunch) et son mari Neal (Don Bajema) qui est idyllique mais dont la vie isolée est perturbée par Jackson (Henry Rollins). Réalisé pour la TV hollandaise par Babeth van Loo qui avait filmé le groupe Teenage Jesus and the jerks en 1977. Écrit par Lydia Lunch et Babeth. Musique par Jim G.Thirlwell. À ce moment-là Lydia venait de finir un tour de spoken word (un genre très prisé par la chanteuse), en Europe, avec Rollins et Bajema. Le film a été projeté au festival du cinéma de Berlin 1991.

 

Beth B. – Visting desire  – 1996 – 66 mn – EXTRAIT :

Beth B. a assemblé douze étrangers pour représenter des fantaisies dans une chambre à coucher. Une personne est assise, attendant sur un lit – le Modèle. Une autre personne entre – le Visiteur. Ils se présentent : une combinaison d’excitation, la crainte et l’attente est palpable, comment le Visiteur essaye de représenter une fantaisie (sexuelle/intime). Le Modèle n’est pas prévu à l’avance de la fantaisie spécifique du Visiteur. Le métrage a été découpé en 14 segments intitulés comme « l’Agression », « le Flirt », « la Perte d’Innocence », « la Confiance », « le Contrôle » et « la Vulnérabilité ». De loin le Modèle le plus sociable et franc est Lydia Lunch. À ses rencontres avec des visiteurs assortis, Mme Lunch se révèle comme dominatrice bisexuelle.

 

Michael W.Dean – D.I.Y. OR DIE – 2002 – Documentaire (extrait) :

Documentaire sur les artistes indépendants. Interviews, entre autres, de Lydia Lunch, mais aussi de Richard Kern, Ian Mackaye, Ron Asheton….

Publicités

2 réflexions sur “Lydia Lunch et cinéma

  1. Pingback: Babylon – Franco Rosso (1980) // Linton Kwesi Johnson // This is England – Shane Meadows (2006) // 93 la belle rebelle – Jean Pierre Thorn (2010) | citylightscinema

  2. Pingback: The rustle of the stars – Extraits live | citylightscinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s