Savina Yannatou (Live)

EXTRAITS de concerts

J’ai découvert il y a quelques mois Savina Yannatou, immense chanteuse grecque actuelle, dont les oeuvres véhiculent des richesses musicales diverses, effectuant des ponts entre tradition et modernité, orient et occident, et aussi avec l’apport d’improvisations découlant du free jazz. Il n’est pas du tout question de cinéma dans ce post (mais il me semble qu’elle a contribué à quelques BO de films), et ça ne sera sans doute pas la dernière fois, tant parfois des enthousiasmes musicaux me poussent à partager sur le blog des vidéos musicales. Il s’agit donc ici de faire part de quelques excellentes prestations live filmées, avec le groupe Primavera en Salonico notamment. De quoi peut être vous donner envie de vous plonger dans sa déjà très riche discographie, très variée. Je renvoie à cette biographie musicale, qui en dit beaucoup en quelques lignes sur les points d’ancrage très forts dans les oeuvres de Savina Yannatou et Primavera en Salonico (apports méditerranéens, médiévaux, musique populaire, jazz…). Dans tous les cas, je vous souhaite de succomber à ces richesses musicales (dont la voix MAGNIFIQUE de la chanteuse !) qui m’ont atteint dès les premières écoutes, sans que je puisse raisonner quoi que ce soit. Depuis je continue de découvrir des morceaux etc, tout en approfondissant… mais rien à y faire : les mots ne viennent pas, juste je succombe. Allez, se déplacer à un concert maintenant ! 

Six extraits d’un même concert, superbes, donné avec Primavera en Salonico lors du festival « The sound of the balkans » qui a eu lieu à Athènes en 2004. Quatre pays y étaient représentés musicalement : Grèce, Turquie, Bulgarie et Serbie. Ici, Savinna Yannatou et Primavera en Salonico jouent notamment quelques morceaux avec le choeur bulgare « Angelite ». Ça commence très fort dans la premier extrait : « Glory to the god of world », de l’album Mediterranean songs (1998) et « I’ve told you and i say again » de Terra Nostra (2003) :

 

Extraits d’un concert avec Primavera en Salonico, Miquel Gil et Orquestra arab de Barcelona – De même ça commence très fort pour cette suite :

 

« Orrio Tto Fengo », d’Italie du sud (chanson grecque), et « Terra Ca Nun Senti », de Sicile, pour le 1er extrait. Tulbah, de Palestine, pour le 2ème extrait. Morceaux  de l’album Sumiglia :

 

« Rosas das rosas » de l’album Vierges Marie du Monde (1999) :

 

Série de vidéos extraites d’une émission de France 3 Corse, « Mezzovoce » :

Addio Amore, d’Italie (une claque !!!) :

The jasmine, de Chypre :

Yanno Yannovitse, de Grèce (chant slave) :

Gentle hand, d’Israël :

Nani, nani (chant séfarde) :

Ca vous a plu ? Intégralité ICI sur le site de l’émission (52 mn), avec présentations sous titrées des morceaux. 

 

Toujours dans la diversité musicale, voici les extraits d’un concert donné à Chypre. Multipliant les collaborations, Yannatou s’associe ici avec Martha Mavroidi et la chanteuse tunisienne Lamia Bedioui, qui vivent toutes deux en Grèce. Bedioui est déjà présente sur des morceaux de Terra nostra. Cette dernière joua à un festival en 2011 dédié à la Révolution du jasmin, auquel participa également le groupe égyptien El-Tanbura, qui prit part aux évènements de la place Tahir, et l’Orchestre Med Fusion (Tunisie). Bedioui privilégie des interprétations de la chanson traditionnelle méditerranéenne. Quant à Martha Mavroidi, joueuse de luth et chanteuse, elle a beaucoup d’intérêt pour la musique folk de la Grèce et plus généralement des Balkans, tout en effectuant des rapprochements avec la musique contemporaine, notamment au niveau de l’improvisation.

 

Enfin, je ne conclus pas ce post avec une vidéo live mais plutôt avec un renvoi à une autre collaboration très riche de Savina Yannatou : avec Andreas Georgiou pour l’album Asate de ce guitariste grec. Le seul morceau de l’album disponible sur la toile, et qu’il faudra bien que je me procure un jour (SOS médiathèque !), est tout simplement somptueux !

Publicités

Une réflexion sur “Savina Yannatou (Live)

  1. Pingback: Autre Italie, autre musique – Antoine Bordier (1982) | citylightscinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s