Kenedi rentre à la maison (2003) et deux volets suivants (2005 et 2007) – Zelimir Zilnik

EXTRAITS – 

Zelimir Zilnik est semble-t-il le dernier cinéaste issu de la « vague noire » yougoslave des années 60 encore en activité. Aussi il n’a jamais lâché son cinéma engagé, en prise avec le social. C’est ainsi que récemment, en 2009, sa présence comme seul cinéaste professionnel sur les lieux d’une manifestation anarcho-syndicaliste lors de la venue du vice-président américain en Serbie lui valut une arrestation (le documentaire est depuis sorti, intitulé La vieille école du capitalisme).

Un intéressant épisode Court-circuit d’Arte lui est consacré et visible ICI sur le site internet de la chaîne.

Kenedi rentre à la maison est le premier documentaire d’une trilogie qui suit Kenedi Hasani, et nous donne ainsi une vision du statut de réfugié, des difficultés opposées aux Roms, de leurs conditions de vie, d’une certaine Europe. Dans ce premier volet, il évoque le sort des réfugiés Roms en Allemagne, expulsés après la fin de Milosevic en Serbie remplacé par Kustunica en 2000, dans le cadre du processus de « réadmission ». De nombreux pays européens, du fait de la reconnaissance des minorités ethniques en Ex-Yougoslavie,  en profitent pour virer les Roms dont ils veulent se débarrasser, ne se souciant nullement de leur sort et de leurs droits. Le retour est plus que difficile car les discriminations ont toujours existé et y perdurent. Expulsés, les situations du retour sont violentes… Dans ce film où Zilnik met au point quelques mises en scène, les enfants tziganes ne parlent même pas la langue du pays d’origine, après avoir passé des années en Allemagne. 

 

Où était Kenedi pendant deux ans ? – 2005 – VO sous titrée anglais – 26 mn

Deux ans après avoir tourné Kenedi rentre à la maison, Zilnik retrouve Kenedi en janvier 2005 à Vienne, et lui fait raconter ses diverses pérégrinations (traversée illégale des frontières austro-hongroises, arrestation, camp de réfugiés…). Puis il le rejoint en février 2005, une fois revenu dans son pays… où le rejoint bientôt sa famille.

 

Kenedi se marie – 2007 – VO sous titrée anglais – 80 mn

Kenedi a construit une maison et s’est endetté. En exerçant différents métiers, lui et son frère essayent de rembourser leurs dettes. Le salaire est de dix euros, et les chances de gagner plus sont minimes. Kenedi décide même de se livrer à des rapports sexuels contre de l’argent.

Publicités

6 réflexions sur “Kenedi rentre à la maison (2003) et deux volets suivants (2005 et 2007) – Zelimir Zilnik

  1. Pingback: J’ai même rencontré des tziganes heureux – Aleksandar Petrovic (1967) | citylightscinema

  2. Pingback: Mezzanine (2011) et Kino Lika (2008) – Dalibor Matanic (Croatie) | citylightscinema

  3. Pingback: Les chômeurs (1968) / Early works(1969) – Zelimir Zilnik | citylightscinema

  4. Pingback: Les chômeurs (1968) / Early works(1969) – Zelimir Zilnik | citylightscinema

  5. Pingback: La vieille école du capitalisme – Zelimir Zilnik (2009) | citylightscinema

  6. Pingback: Les chômeurs (1968) / Early works(1969) – Zelimir Zilnik | citylightscinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s