Blue movie – Alberto Cavallone (1978)

Italie – EN ENTIER – VO sous titrée anglais – 80 mn

Alberto Cavallone est une figure importante du cinéma bis italien des années 70, ayant réalisé peu de films ( moins d’une dizaine) mais aux parti pris extrêmes et violents vis à vis de la société occidentale : colonialisme (il fréquenta Frantz Fanon à l’université et son film Le salamandre semble être sans aucune concession, réalisé en 1969 en Tunisie, son premier film !), consommation, culture, sexualité… Cavallone emploie des formes proches du surréalisme parfois, et n’hésite pas à sortir des sentiers battus. Il finit sa carrière avec du porno, par nécessité et sous un pseudo, tandis que son dernier projet Internet story est inabouti, décédant avant sa réalisation. Une page lui est consacrée sur un site internet spécialisé quant au bis/extrême italien : c’est ici sur Maniaco-deprebis (accepter l’entrée au préalable pour public averti).

Les films de Cavallone sont peu édités en VHS-DVD, et surtout pas en France ! Il semblerait que Blue movie soit l’un des rares édités, avec sous titres anglais. Réalisé en 1978, il n’est pas sans rappeler Sweet movie de Dusan Makavejev (ICI sur le blog), ou encore le Salo (1975)  de Pasolini. Il eut un bon succès en salles à sa sortie manifestement, mais il a subi depuis des coupes. Plusieurs versions en auraient découlé, avec absence et réduction de scènes sexuelles (pornos). Ca enlèverait beaucoup au film, d’autant plus que l’usage du porno chez Cavallone ne répond pas à un usage banal et à visée commerciale; au contraire il détestait le film érotique/sexy en vogue contre lequel Blue movie répond en partie, et en voyait toute la récupération commerciale de la société de consommation. A signaler que ce film était apparemment celui dont était le plus fier Cavallone, bien que réalisé avec très peu de moyens. 

Une jeune femme, Silvia, fuit des violeurs et se fait prendre en voiture par un photographe, Claudio, qui l’emmène chez lui. Il a une modèle qui lui obéit dans son appartement, Daniela, devenant peu à peu un véritable objet – l’actrice est Dirce Funari, alors ayant peu tourné et future actrice fétiche de Joe D’Amato; elle  fut marquée par le tournage qu’elle détesta…  Une troisième femme, Leda, sans abri, se retrouve chez Claudio. Silvia développe des hallucinations/fantasmes sexuels. Les trois femmes sont isolées avec Claudio dans l’appartement, et seul un black homo s’y rend de temps à autre. 

Le film me fait penser à Bunuel, tel Belle de jour par exemple pour ce qui concerne les scènes ambiguës au regard de la réalité (rêve ? fantasme ? cauchemar ? réel ?). Le registre des images est flou. Peu à peu le film s’enfonce aussi dans l’enfer et j’en comprend mieux les rapprochements faits avec le dernier film de Pasolini. Une vraie curiosité à voir, dont la version ici présente n’est pas non plus hyper choquante visuellement (y a t il eu beaucoup de coupes ?). Le malaise est davantage produit par les notions floues de réalité, de l’enfermement des différents personnages, d’une réification des corps. Le montage glisse également des inserts déconcertants  (images des camps de concentration etc), qui en disent long sur le point de vue de Cavallone sur la société moderne (Makavejev utilise un procédé similaire dans Sweet movie), tandis que le début du film associe prise d’images et balles de guerre ! Il y a également des notes d’humour (le cercle de production/consommation est sérieusement ironisé dans l’ultime partie concernant la merde et la clope). Le film s’achève comme un cauchemar sans que le degré de réalité soit définissable : l’enfer est là, mais surtout dans le registre mental. Les frontières sont brouillées, et c’est sans aucun doute volontaire. Cavallone s’est beaucoup revendiqué de Sade et Bataille pour ce film…

Advertisements

3 réflexions sur “Blue movie – Alberto Cavallone (1978)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s