Carnet de Nice – Gérard Courant (2010)

EN ENTIER – 80 mn

Gérard Courant (évoqué aussi LA sur le blog) est surtout connu pour ses milliers de cinématons, portraits muets de 3’20 mn. Et il filme énormément à côté de cela. Ce Carnet filmé à Nice (énième composante d’un immense journal filmé),  pour ma part, m’a vraiment marqué pour la rencontre avec le Dr Orlof (Vincent Roussel).

Ce Carnet de Nice commence bien avec la promenade des anglais, où Courant fait part d’un travail expérimental, notamment l’articulation du son à la situation géographique de sa promenade. Mais on atteint vraiment un sommet lorsqu’il est question de présenter ses films à l’occasion d’un cycle de projections qui lui est consacré. C’est assez incroyable ce moment vertigineux où le cinéaste filme la personne qui au même moment parle de son travail de cinéaste. Vincent Roussel à la fois présente les oeuvres de Courant mais se fait aussi présenter, à tel point que la forme employée par Courant devient peu à peu une rencontre filmée avec le cinéphile. Personnellement je me perd, et je ne sais plus qui présente qui, il y a comme un va et vient, un flux réciproque. C’est vraiment génial et je vois là l’expression filmique d’une rencontre entre un cinéaste et un spectateur/cinéphile de son oeuvre. Au passage Gérard Courant nous glisse même un cinématon réalisé avec Vincent Roussel-Dr Orlof. C’est d’autant plus fort que le cinéphile fait un travail de « critique » approfondi depuis peu (environ deux ans) sur l’oeuvre énorme de Gérard Courant, et qu’on le sent présent de l’autre côté de la caméra pendant la présentation de ses films. Comme si en fin de compte, nous avions ici la mise en abîme du regard du cinéphile (ou critique).

Je me pose une question : dr Orlof va t il critiquer ce Carnet de Nice? Ça pourrait être passionnant éh éh et entrer surtout en résonance avec ce carnet filmé, excellent ! En tout cas un superbe travail filmique sur le cinéphile-critique, et j’applaudis !! Je vous renvoie à la chaîne you tube de Gérard Courant où nombre de ses films sont postés et donc mis à disposition du public, et n’hésitez pas non plus à parcourir le blog du dr Orlof quant à son oeuvre en général. Je précise juste que je perçois (et lis) davantage un cinéphile qu’un « critique » chez Dr Orlof, et le cinématon va vraiment dans ce sens je trouve… Le critique rend en général ses écrits indépendants de l’oeuvre je trouve, et constituent des pièces en tant que tels, à tort ou à raison. Chez Orlof l’oeuvre est la source, et ses écrits, même s’ils portent un regard critique, renvoient sans cesse au film. Le cinématon témoigne de l’objet oeuvre permanent (ses films, bouquins… référents s’enchaînent devant l’objectif de la caméra). 

Advertisements

3 réflexions sur “Carnet de Nice – Gérard Courant (2010)

  1. Pingback: Urgent ou à quoi bon exécuter des projets puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante – Gérard Courant (1977) | citylightscinema

    • Merci pour ces précisions. Quant au travail de Gérard Courant, tes régulières chroniques m’ont intrigué, mais il me manquait la possibilité de voir ses oeuvres. Par le biais de you tube, c’est l’occasion d’en découvrir une partie et donc de s’en faire également une idée. Au début j’avais cette tentation de regarder de manière distraite, en relativisant quelque part ce cinéma d’apparence « amateur » (je me focalise ici sur les carnets filmés). Mais en fait, en se posant bien devant, il y a de très bonnes surprises et je me rend compte peu à peu de l’intérêt et du plaisir d’y consacrer des séances de visionnage. Et puis cette oeuvre filmique plus globale… c’est comment dire, euh, assez hallucinant comme démarche. Dans le carnet Coude à coude (préparation de Chambéry-les arcs!), expliquant qu’il n’a pas pu être coureur pro de vélo, il a décidé de battre d’autres records, soit le film le plus long de l’histoire du cinéma… Hi hi (et le film qu’on ne verra qu’une seule fois). Merci à toi pour l’enthousiasme donné et les textes réguliers à propos de son oeuvre, où il y a semble t il beaucoup, beaucoup à découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s