Chronique des années de braise – Mohamed Lakdhar Hamina (1975)

EN ENTIER, DÉCOUPAGE EN PLUSIEURS PARTIES  – VO sous titrée ANGLAIS

PALME D’OR AU FESTIVAL DE CANNES 1975

Ahmed, paysan pauvre, quitte son village pour la ville à la recherche d’une vie plus facile. Il rencontre Milhoud, un fou visionnaire, et surtout la misère et l’injustice. Chronique événementielle de l’histoire algérienne, de la conquête française à 1954, date du déclenchement de la guerre de Libération nationale. A travers la vie d’une famille et de quelques individus « typés » et symboliques, le peuple algérien tout entier résiste à l’expropriation de ses terres et à la déculturation.
Chronique des Années de Braise est composé de 6 volets :

  1. Les Années de Cendre.
  2. Les Années de Braise.
  3. Les Années de Feu.
  4. L’Année de la Charrette.
  5. L’Année de la Charge.
  6. Le 11 Novembre 1954.

Mohammed Lakhdar-Hamina, dans l’émission Pour le cinéma du 19/10/1975 / « J’ai dit et je le répète, je n’ai pas fait un film historique. Mon film n’est qu’une vision personnelle même s’il prend appui sur des faits précis (…) Je n’ai jamais eu la prétention de donner une vision d’ensemble de toute l’Algérie, d’autant que j’ai vécu dans un petit village… »
« Les pérégrinations de mon personnage, tout au long du film, le mettent en présence de situations qui vont peu à peu éveiller et façonner sa conscience politique face à la cause unique de sa misère et de son exploitation : le système colonial. Et le système colonial, lui, quel visage avait-il pour les « indigènes » ? Celui d’autres « indigènes », tant il est vrai que la règle d’or du colonialisme consistait à asseoir sa domination en s’appuyant sur d’autres Algériens, c’est-à-dire les bachagas, les aghas, les khodjas et autres gardes-champêtres. Cette démarche de mon film est la seule vraie et authentique. Personne ne peut le contester. »

Publicités

Hassan terro – Mohamed Lakhdar Hamina (1968)

EN ENTIER – VO sans sous-titres

Alors qu’il tente par tous les moyens de rester en dehors des bouleversements sanglants provoqués par la bataille d’Alger, Hassan, père de famille intègre et naïf, accepte d’offrir, sans le savoir, l’hospitalité à un moudjahid activement recherché par l’armée Française. Une série d’évènements et de quiproquos le catapultent très vite au devant de la scène, le présentant sous le pseudonyme de “Hassan Terro”, un grand terroriste fictif qui aurait juré la perte de l’armée française…