The Velvet Underground and Nico – Andy Warhol (1966)

EN ENTIER – 65 mn

 

« Les deux bobines contiennent pas mal de mouvements de caméras sauvages et de zooms psychédéliques, qui montrent que le film était destiné à être projeté derrière le Velvet Underground sur scène, probablement en double écran. 
(…) Comme pour authentifier l’aspect contre-culturel du film, la seconde bobine montre l’arrivée de la police new-yorkaise durant le tournage, sans doute à la suite d’une plainte téléphonique causée par le bruit autour de la Factory. (…) La répétition est stoppée, la caméra recule pour montrer ce grand espace (l’une des rares apparitions de la Factory dans les films de Warhol) et Warhol discute avec la police pendant que les Velvets tournent en rond…
(…) Ce fut certainement le premier concert qui mélangeait différents médias, tellement efficace que je n’en ai plus revu d’aussi intéressant, même en cette époque de concerts rocks colossaux. »
Paul Morrissey

Publicités