Les diamants de la nuit – Jan Nemec (1965)

EN ENTIER – VO (peu de dialogues) – 65 mn – En 6 parties

« Deuxième guerre mondiale. Deux jeunes hommes sautent d’un train de déportés. Par miracle, ils gagnent la forêt où ils tentent de survivre. Au cours de leur course éperdue, ils revivent encore et encore des scènes de leur vie d’avant, au milieu d’hallucinations causées par la faim, la fatigue et la peur de mourir. Ils sont bientôt pourchassés par un groupe de vieillards armés…

Adaptation d’une nouvelle d’Arnošt Lustig, le 1er long-métrage de Nemec, est une des œuvres qui pointent la naissance d’un nouveau cinéma tchèque, en liberté . S’y affirment un talent et une sensibilité originale au travers d’une recherche plastique et scénaristique. Le film a marqué les esprits, avec un parti pris de mise en scène courageux, à la limite de l’abstraction, influencé par le surréalisme et Resnais, et s’attaquant à la monstruosité du nazisme. » Malavida Films

Malavida films a édité (et continue !) plusieurs grands films tchèques : trouvables en médiathèques, ils sont en général aussi acceptés sur simple sollicitation au catalogue d’achats de médiathèques. Des films de Nemec, mais aussi d’autres cinéastes (Chytilova, Jires, Menzel… avec un livret assez conséquent dans chaque DVD)

Publicités